Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais pas réagi ce week-end à la nouvelle de la promotion de Jean Sarkozy, fils de l’omniprésident destiné par le fait du roi républicain à devenir président du quartier de la Défense, le plus grand ensemble immobilier tertiaire d’Europe. A 23 ans, Bac +1, le fils prodigue serait propulsé sur une rampe qui va coûter cher à son père.

 

 

J’en veux pour preuve les commentaires sur le site du Monde, et sur celui du Figaro. Un véritable déchainement, y compris du peuple de droite habituellement peu rebelle, voir moutonnier. Quasiment personne qui ne soit favorable à cette nomination du fils de, qui ne justifie cette nomination à la présidence de l’EPAD d’un marmot sans expérience. A chaque commentaire, c’est l’écœurement qui déborde face au népotisme du régime Sarkozy. Mêmes les lecteurs du Fig Pravda Officielle du Château,  sont outrés ! La France d’en bas et celle d’en haut, digèrent fort mal ce coup de piston. Elles commentent à foison, ce que les médias internationaux dénoncent et moquent. La flagornerie de TF1 et France TV  protège encore le bon peuple de ces mauvaises idées, mais les digues sont minces…

 

Jean Sarkozy aurait pu être le symbole du « Plan banlieue » et du "Plan jJeunes" de Nicolas Sarkozy, le symbole de la lutte contre le chômage et la précarité des moins de 25 ans, mais il est trop bien né et trop vite propulsé dans les sphères du pouvoir. Ça choque le quidam de la rue, même celui qui a voté Nicolas S. et pour l’UMP aux législatives. C’est peu dire que cette promotion « présidence » laissera des traces d’acrimonie contre le pouvoir en place. 

 

Si le buzz contre Jean Sarko 2 continue comme il est parti, il y a fort à parier que l’on nous expliquera que ce brave Jean S. n’était que candidat au poste de président de l’EPAD, que nous avions mal compris... Ce jeune homme sera intégré dans le Conseil d’Administration, pour attendre son tour...


Ce ballon d’essai pourrait toutefois coûter beaucoup à l’omniprésident aux prochaines régionales. L’idée même que Nicolas Sarkozy ait pu faire du trafic d’influence pour propulser son fils à un poste à responsabilités où il semble incompétent, n’a pas fini de faire son ouvrage dévastateur. La France profonde a le goût de la méritocratie, même si elle entretient sans mot dire une élite qui périclite en vase clôt. Cette nomination grossière révulse, y compris dans les rangs des élus et électeurs de la majorité… Les commentaires et forums sont là pour le prouver.

 

Cette tentative de népotisme vient bien mal à propos, alors que les parlementaires (et électeurs) de droite, sont chauffés à blanc par l’affaire F. Mitterrand, la taxe carbone, les déficits abyssaux, ... La nomination de JS à la présidence le l’EPAD, un geste de trop qui se paierait cash aux régionales ?  NS passera-t-il en force contre l’opinion publique ? Je mise sur un ballon d’essai. L’on devrait voir poindre un président de remplacement d’ici quelques jours, si l’affaire « JS Prdt de l’EPAD » fait trop de bruit …

 


MAJ, 23/10/09 : billet prémonitoire, l'indignation du "peuple de droite" a fait reculer l'omniprésident, qui sacrifie la promotion de son fils. Solde de l'EPAD du Prince Jean aux régionales...

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0