Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

audi-e-bike-3Apple a révolutionné la « téléphonie » avec son iPhone, premier téléphone intelligent  qui a généré une nouvelle ère de mobilité numérique. Audi va sans doute révolutionner nos déplacements urbains avec son « e-bike Wörthersee », présenté le 16 mai 2012 en Autriche lors du 31e rendez-vous annuel des passionnés des marques du groupe Audi (Audi, VW, Seat et Škoda). Avec son e-bike, Audi a mis la barre haute en termes de technologies, pour nous offrir une nouvelle façon d’appréhender le déplacement urbain avec solution électro-mobile individuelle ultra performante (vitesse et autonomie).


L’e-bike est un prototype sorti de l’atelier de concept design d’Audi à Munich, vélo hybride électro-musculaire, il a été conçu comme un vélo aux performances exceptionnelles. 11 kg avec la batterie et le moteur, l’e-bike permet d’atteindre 80 km/h avec une autonomie de 50 à 70 km en mode Pedelec (pédalage assisté par moteur) alors que le mode eGrip (moteur seulement), autorise une vitesse de pointe de 50 km/h. Concentré de technologie, l’e-bike est muni d’un ordinateur de bord qui communique avec le téléphone « intelligent » de l’utilisateur grâce à un réseau sans fil intégré.


Mon blog n’est pas un blog publicitaire, aussi ce billet sur l’e-bike n’est pas pour vanter le produit e-bike - qui de toute façon n’est pas encore commercialisé alors qu’on ne connait pas le prix – mais pour réfléchir au potentiel révolutionnaire qu’offre cet « e-bike by Audi », qui marque un jalon pour le vélo hybride, le « smart bike » de la décennie 2010.


audi-e-bike-1Le fabriquant de voitures haut de gamme, a conçu et fabriqué un vélo haut de gamme, logique. La marque allemande aux anneaux est porteuse d’innovations technologiques, innovations qui se diffusent ensuite dans ses différentes marques selon une logique de plateforme technologique commune. Le groupe peut ainsi standardiser un certain nombre de bases et d’équipements, tout en différenciant chacune de ses marques avec Skoda en entrée de gamme.

 

Cette logique sera-t-elle appliquée à l’e-bike, et le fabricant de voitures va-t-il devenir également un industriel du vélo hybride ? Le marché de l’électro-mobilité pourrait l’y pousser, les vélos hybrides sont à fort potentiel de développement à l’ère du pic-oil, des embouteillages urbains et de la lutte contre la pollution atmosphérique. Le vélo électro-musculaire offre un maximum d’efficacité énergétique pour se déplacer de façon douce et rapide, et c’est l’entrée de gamme de l’électro-mobilité…

 

Si ce bijou technologique est industrialisé, il sera vendu sous la marque Audi comme un vélo hybride de luxe vendu cher. La cible à fort pouvoir d’achat, urbaine, qui veut s’affranchir du pétrole est assez nombreuse au niveau mondial pour constituer un premier marché de « branchés ». Ces innovateurs pourraient faire de l’e-bike un véhicule tendance pour aller au bureau… Des pointes à 80 km/h avec du muscle et 50 kw/h sans effort, cela peut tenter le cadre/dirigeant/trader/programmateur/… qui veut ringardiser le scooter vrombissant hérité de l’ère ante-pick oil.

 

Si l’e-bike d’Audi est décliné jusqu’à Skoda – avec sans doute un moteur moins puissant, une batterie réduite en terme de capacité, moins de modes de positionnement du cadre, …, bref en « e-bike just enough », il deviendrait plus accessible et les volumes des ventes d’e-bike de monter en puissance avec le bénéfice des effets d’échelle en terme de production industrielle.

 

Et même si la déclinaison n’est pas réalisée au sein du groupe Audi, il y a fort à parier que d’autres concurrents industriels se mettront dans la roue de l’e-bike, comme les concurrents d’Apple n’ont pas laissé l’iPhone en position de monopole, nous allons voir d’autres « smart bikes » débouler sur le marché dans les mois/années qui viennent. Design, prix, performances, il y en aura pour tous les goûts et toutes les bourses. Quels sont les industriels qui vont lui répondre pour enclencher le cercle vertueux de la révolution de nos déplacements ? Y-en-a-t-il en France ? Montebourg va-t-il demander à Renault et Peugeot de mettre un gros coup de pédales pour sortir des « smart bikes » au nom du redressement industriel vert ?

 

 

Perso, je suis preneur d’un truc moins « bête de course » que l’e-bike d’Audi, avec un design plus doux .

 

Crédit photos : Audi

 

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0