Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’EPIA, fédération européenne de l’industrie solaire communique sur l’Initiative de l’Industrie Solaire Européenne (SEII) qui a été lancée officiellement les 3 et 4 juin à Madrid, dans le cadre de la conférence 2010 du SET-Plan organisée sous la présidence espagnole de l’Union Européenne. A cette occasion, trois autres initiatives ont été lancées : sur le vent - European Wind Initiative (EWI), sur la capture de CO2 - European CO2 Capture, Transport and Storage Initiative (CCS EII), et sur les réseaux électriques - European Electricity Grid Initiative (EEGI).

 

Rappelons que le plan stratégique pour les technologies de l’énergie (SET Plan), a été lancé par la Commission Européenne en 2008, pour accélérer le développement des technologies bas carbone jusqu’à leur banalisation. Il a retenu six initiatives, dont l’Initiative de l’Industrie Solaire Européenne (SEII) qui concerne le photovoltaïque (PV) et les centrales solaire à concentration (CSP).

L’EPIA et la plateforme technologique européenne sur le photovoltaïque (PV Platform), ont travaillé conjointement avec la Commission Européenne et le comité de pilotage du SET Plan - réunissant des représentants des états membres - pour établir une feuille de route 2010/12 du plan SEII, inscrite dans une trajectoire 2020.

 

Dans le cadre de l’implémentation des feuilles de route du SET Plan, une structure de gouvernance va se mettre en place. Elle se formalise par la création d’“EII Teams" (European Industry Initiative Teams). L’EII solaire comprendra des représentants des états membres, de l’industrie solaire et des institutions de recherche et de financement. Le pouvoir de ces équipes “EII” semble relativement étendu. Elles régleront les détails de mise en œuvre des plans, identifieront les ressources financiers et les méthodes d’intervention (dont appels à projets, communication, …).

Seize états membres devraient supporter le plan SEII. Ils s’accordent sur trois hautes priorités à court terme :

  • Améliorer les processus industriels de toutes les technologies PV (silicium et couches minces), pour réduire les coûts et améliorer les performances, 
  • Développer des procédés PV intégrés au bâti (BIPV), pour proposer des produits plus simples à mettre en œuvre et moins chers,
  • Développer des technologies PV concentré, avec la mise en œuvre de démonstrateurs

Suivant ces priorités, des appels à projets devraient être lancés prochainement, via des appels nationaux et communautaires. L’industrie et la recherche profiteront des synergies financières des fonds publics européens (NER-300, EU FP7, Eco-innovation, …) pour venir en appui des investissements privés et des fonds publics nationaux.

 

Le Plan SEII devrait améliorer la compétitivité des entreprises solaires européennes, plongées dans une course globale pour la baisse des coûts. Sauront-elles en profiter pour développer des avantages comparatifs face aux concurrents asiatiques notamment ? Pour le moins, ce plan SEII a le mérite d’ouvrir un nouveau chemin, celui d’une politique énergétique et industrielle intégrée au niveau communautaire, qui leur sera favorable.


Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0