Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

atomkraft-nein-dankeSelon les médias, ce sont près de 50 000 personnes qui ont manifesté ce week-end à Dannenberg, terminus allemand du train atomique en provenance de France, avant le transfert par camions des "Castors", ces conteneurs spéciaux de déchets nucléaires destinés à être entreposés à quelques dizaines de kilomètres de là, à Gorleben.


50 000 personnes contre le nucléaire, du jamais vu depuis plus de trente ans, bien plus que les prévisions les plus optimistes des organisateurs. C’est une grande alliance d’ONG et de partis politiques qui ont mobilisé cette foule d’anti-nucléaires. Avec ce coup d’éclat, c’est dire si les anti-nucléaires allemands (dont les Verts) ont gagné la bataille de l’opinion publique. De quoi sortir renforcer pour engager des actions politiques…

 

Au-delà du rassemblement à Dannenberg/Gorleben, des milliers de personnes se sont mobilisées ce week-end, pour mener des actions de blocage pacifiques pour ralentir le convoi des Castors sur son parcours en Allemagne.

 

 

Si l’alliance hétéroclite d’ONG n’a pas les moyens de communication de grandes compagnies d’électricité qui misent sur le nucléaire, elles ne manquent pas de créativité, ni de relais d’opinion.

 

Ainsi ces deux vidéos virales glanées sur le net. De l’humour qui met en scène des militants qui sortent des clichés babacools, pour faire barrage aux Castors. J'adore celle avec les séniors ;-) et vous ?

 

 

 

 


 

Ou encore l’ONG Bund – les amis de la terre allemands – qui a lancé un appel « Ensemble contre l'énergie nucléaire et les Castors » ("Gemeinsam gegen Atomkraft und Castor!"). Le texte est sévère contre la coalition noir-jaune de Merkel, où le gouvernement fédéral est accusé de servir les intérêts du secteur nucléaire en ignorant la volonté de la majorité de la population. Cet appel pour la sortie du nucléaire et contre le dénie de démocratie, a été signé par soixante dix artistes allemands.

Ce type de mouvement doit paraître très exotique à l’atom’cratie française. Hors, la société civile allemande fait preuve d’une grande maturité dans cette lutte politique pour la démocratie énergétique. La mobilisation de ce week-end n’est qu’un point de départ d’une action politique, où les prochains mois seront importants pour orienter la politique énergétique allemande des prochaines décennies.

Ce succès de Dannenberg/Gorleben dans « la bataille des Castors » est un signal fort posé par un acte de désobéissance civile, où plus de 50 000 personnes auront manifesté pour que le gouvernement respecte le rejet de l’énergie nucléaire partagé au sein de la population. Le message est claire, oui pour sortir enfin du nucléaire et pour faire le pari des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Non à l’atom’cratie qui déciderait contre et dans le dos des citoyens !!! Ce week-end des 6/7 novembre 2010 est à marquer d’une pierre blanche dans la lutte pour la démocratie énergétique, contre le nucléaire.

 

Alors que ce débat sur la place du nucléaire en Allemagne fait tant débat outre rhin, dans une grande vivacité démocratique, la France est sous le joug de l’atom’cratie. EDF fait avancer son projet de 2nd EPR à Penly dans une indifférence quasi générale, après qu’un débat public fantoche fut mené cet été au niveau local. Alors que le premier EPR est en construction à Flamanville depuis 2007 (avec un dépassement important des coûts et des délais), EDF fait du lobby pour engager formellement la construction du deuxième EPR en France à Penly avant l’élection présidentielle de 2012. Peu importe que la France n’ait pas besoin de cet EPR, si elle atteignait ses objectifs de développement des énergies renouvelables d’ici 2020. Balivernes d’écolos pour amuser le Grenelle de l’Environnement, l’atom’cratie veille au grain…

Va falloir bâtir des ponts militants entre l’Allemagne et la France…

 

Tag(s) : #France atom’cratique

Partager cet article

Repost 0