Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui n’ont pas encore vu le documentaire « La face cachée du pétrole », il faut se précipiter sur le site d’ARTE où il est en ligne depuis le 1er septembre (partie 1, partie 2, partagées en fin de billet). A noter que ce documentaire est aussi disponible en DVD. Pourquoi se précipiter ? Parce que ce documentaire est un outil indispensable pour comprendre l’époque contemporaine, pour appréhender les lignes de force et de fracture de la société monde, en parcourant les chemins de l’or noir qui ne coule que depuis un peu plus d’un siècle.

« La face cachée du pétrole » est un documentaire historique qui décrypte et décortique les aléas de l’histoire pétrolière commencée au début du 20ème siècle. C’était hier, et pourtant,  que de changements économiques, révolutionnaires et martiaux le pétrole n’a-t-il pas entraîné… C’est le sang du capitalisme « moderne », le carburant et la cause des guerres, un intérêt hyper stratégique qui a boosté le développement du monde occidental. Angleterre, Allemagne, France et USA se sont accaparés et partagés les ressources du Moyen Orient, dessinant des frontières diplomatiques artificielles à l’encre des lobbys et à coups de canons. L’Occident a vécu à bon compte avec un pétrole à 1$ mis pendant un demi-siècle. Il a mis en place des oligopoles, du puit à la pompe, pour contrôler la ressource la plus précieuse et ainsi dominer le reste du monde. Le contrôle des prix a été et demeure, une obsession des gouvernements de « l’occidental oil club », une arme redoutable qui a fait tomber le régime communiste et formidablement enrichi le complexe militaro-industriel…

 

« La face cachée du pétrole » vous raconte tout cela et bien plus. Il démystifie le choc pétrolier de 1973 voulu et organisé par les USA, ainsi que la 1ère et 2nde guerre du golf, en ayant justement traité de la 1ère et 2nde guerre mondiale en première partie. C’est dire si le pétrole a été l’encre de l’histoire des cent dernières années, il aura encore une influence considérable pour encore au moins un demi-siècle…

 

« La face cachée du pétrole », bien qu’il porte sur le passé proche et lointain, est un formidable outil pour appréhender le présent et le futur. Il fournit des lunettes pour regarder l’actualité par le prisme des intérêts pétroliers géostratégiques, une facette de la réalité souvent occultée et pourtant tellement importantes pour imaginer demain.

Le pick de Hubbert, nom du géophysicien qui mis le premier en évidence le pick oil dans les années 50 – il fut moqué à l’époque alors que sa théorie se vérifia pour la production américaines quelques années plus tard – est aujourd’hui atteint et dépassé au niveau global. En clair, nous sommes toujours aussi goulus et dépendants du pétrole alors que nous avons puisé plus de la moitié des réserves accessibles. Celles-ci sont par ailleurs largement surestimées. En un peu plus d’un siècle, nous auront siphonné ce que la nature aura mis des centaines de milliers d’années à générer. Le début de la fin du pétrole a commencé.

Les cartes géopolitique sont en train de se redistribuer, et l’accès aux ressources a été, est, et sera source de guerres. L’Irak sous influence Iranienne est sans doute le pire cauchemar des américains qui ont beaucoup dépensé pour tenter de mettre la main sur les réserves de cette zone… Les palestiniens n’ont pas de chances, car Israël va jouer un rôle majeur contre son grand voisin iranien belliqueux, qui gène les intérêts américains… La Chine a profité du bourbier irakien, pour avancer ses pions en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie mineur, …    

Alors que l’occident a bénéficié d’une énergie bon marché, et peu ou prou contrôlé son prix, cette époque est définitivement révolue. Rareté de la ressource = instabilité haussière des prix. Cela va impacter fortement le développement économique de la mondialisation pour les prochaines décennies. De nombreux chocs pétroliers sont devant nous…

Pour finir ce billet sur une note optimiste, la raréfaction des ressources pétrolières va accélérer le développement des énergies renouvelables. S’il le 20ème siècle aura été celui du pétrole, le 21ème sera celui de l’énergie solaire. De grandes transformations, au moins égales à celles qui ont métamorphosé le monde hérité du 19ème siècle, vont se produire dans l’avenir. Celles-ci, vont nous émanciper d’une société de la dépendance, de la guerre et de la prédation… Cela ne se fera pas sans violence, mais à l’échelle d’une civilisation, le pétrole n’aura été qu’une courte parenthèse ;-)

 

 

 

 

 

Enjoy ;-)

Tag(s) : #Peak oil - début de la fin

Partager cet article

Repost 0