Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vendredi 13 janvier 2012, nous sommes à 100 jours du 1er tour de l’élection présidentielle. Depuis le début de l’après midi, l’information que la note souveraine de la France serait dégradée de AAA et AA+ par l’agence de notation Standard & Poor’s, traverse les rédactions, percole sur internet...

L’information doit s’officialiser à la clôture de la bourse de New York, 22h heure de Paris. Vendredi 13, à 100 jours de son examen électoral, le président n’a pas de chance et doit encaisser la perte du triple A, sa politique est sanctionnée. A trop creuser les déficits et la dette, son bilan financier est devenu trop déplorable pour répondre aux canons du capitalisme financier. Nous allons payer notre déficit plus cher, le coût de la charge de la dette va s’alourdir, notre trajectoire économique continue de s’éloigner de la trajectoire allemande…

L’omniprésidence flamboyante de 2007 est dégradée à 100 jours de la ligne d’arrivée, tout un symbole… Le roi est nu, merci S&P  Le président « debout dans la tempête » vient de se prendre un paquet d’eau froide, une vague immense qui va le rincer pour quelques jours, au moins. Ce symbole d’une dégradation à 100 jours du 22 avril 2012 tombe au plus mal pour lui. Aux tréfonds des sondages, son mythe de président « protecteur » s’effondre. Il est un président de la parole qui agit par embardées, qui fait et défait, sert ses amis et change de com au gré des séquences. Mais au final, son bilan c’est moins de pouvoir d’achat, des taxes et le chômage en hausse, avec une dette abyssale..., et une France qui perd un A !


La « dernière séquence » qui commence demain. Nous allons voir défiler des membres du gouvernement, des conseillers, des élus UMP…, nous expliquer que tout cela n’est pas si grave, que la France n’est pas la seule à être dégradée par S&P, même les USA ont perdu leur triple A à l’été 2011…, blablabla. La vérité est que la dégradation de la note française va miner l’actuelle majorité, les parlementaires UMP vont continuer à se poser beaucoup de questions, avec la peur de perdre au ventre. Sarkozy les conduit-il dans un mur, n’a-t-il pas monté la France contre elle-même en clivant les français, n’a-t-il pas fait le jeu du FN en « popularisant » les idées de l’extrême droite, n’a-t-il pas gaspillé trop de marges de manœuvre budgétaires en début de mandat pour se retrouver à poil après la crise de 2008… ? Pourquoi S&P n’a-t-elle pas attendu qu’Hollande gagne le 6 mai pour dégrader la note française, pourront se demander les plus sarkozistes. L’agence n’était pas à trois mois près et n’avait pas besoin d’humilier un président en campagne, pile à la frontière des 100 jours du 1er tour, soutiendront-ils dans leur égarement


D’un point de vue pratico-pratique de contribuable, cette dégradation est une mauvaise nouvelle. Mais mise dans le contexte des 100 jours et de l’humiliation de Sarkozy par S&P, cela adoucit la douloureuse...

 

 

MAJ 22h00 :

- la note souveraine de la France est officiellement dégradée par S&P

- une nouvelle qui impacte la Sarkozie : "Le PS a un boulevard pour dire qu’il faut changer le capitaine qui a fait échouer le bateau sur les récifs".

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :