Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La députée socialiste Sylvie Andrieux, candidate à Marseille dans les quartiers Nord, a perdu son investiture du PS pour les prochaines législatives. Elle est en effet renvoyée devant le tribunal correctionnel par le juge d’instruction Franck Landou,  pour « détournement de fonds publics ». Dans son ordonnance de renvoi, le juge d’instruction écrit que l’élue a « détourné au profit de sa carrière politique des fonds publics destinés à aider des associations des quartiers déshérités en grande difficulté ».


S’il est « normal » que Sylvie Andrieux perde son investiture socialisteavec de tels soupçons à son encontre, ce qui est anormal, c’est qu’elle ait été investie alors que l’affaire en fin d’instruction – détourner de l’argent public pour arroser des associations bidons pour acheter des voix - est connue depuis des années. J’en avais parlé sur mon blog à l’époque (juin 2009) et Sylvie Andrieux mise en examen pour cette affaire en juillet 2010, s’était fait sérieusement accrochée par le procureur de la République en février 2012. Le parquet avait demandé son renvoi devant le tribunal, le juge Landou a suivi les conclusions du procureur Dallest.  Attendre que l’élue soit renvoyer devant le tribunal correctionnel est trop tard pour que le PS sauve la face de l’éthique.

 

Comment, avec une aussi lourde charge qui lui est reprochée, Sylvie Andrieux a-t-elle pu être investie par le parti socialiste ? Au nom de la présomption d’innocence répondra-t-on, et aussi parce que c’est une protégée de JN Guérini, patron du CG 13, lui-même mis en examen pour des griefs encore plus grave… Marseille, le sud, l’odeur de soufre qui écœure… J’écrivais en juin 2009, « A quand une opération mains propres pour la gauche à Marseille ? J’ai beau avoir le cœur à gauche, ces affaires de subventions détournées de leur utilité sociale pour faire du trafic d’influence électorale, déshonorent une famille politique qui se revendique de la justice sociale. Elles dilapident de l’argent public et salissent les valeurs de la démocratie. Elles sont tout simplement inacceptables… ». Je n’ai pas un mot a retiré en juin 2012, trois ans après, sauf que nous avons perdu du temps et que le PS 13 ne s’est pas vraiment amélioré depuis…

 

L’affaire Andrieux, désinvestie par le PS au dernier moment, n’est pas qu’un demi-mal pour la démocratie. Le parti dont est issu François Hollande président de la République, ne pouvait décemment pas laisser concourir avec la casaque du PS, une femme politique accusée d’avoir détourné de l’argent public pour acheter des voix. La perte de l’investiture dans la dernière ligne droite, révèle en creux les mauvaises pratiques d’un parti politique qui ne sait pas gérer l’éthique pour investir un candidat.

 

 

Le changement, c’est maintenant ! Le PS doit nettoyer les écuries d’Augias, ici dans le 13, dans l’Hérault, dans le Nord pas de Calais…, il ne faut pas attendre que la justice enquête pour mettre fin à des pratiques douteuses/répréhensibles et il faut s’imposer une règle d’éthique. Mise en examen = démission de son mandat le temps que la procédure judiciaire aille à son terme. Et l’on n’investit pas une personne notoirement connue pour avoir quelques gros soucis judiciaires !!!

 

Dans une semaine a lieu le premier tour des législatives. Comment les candidats du PS à Marseille peuvent-ils sincèrement nous convaincre que Sylvie Andrieux est une brebis galleuse qui s’est glissée dans leur troupeau, mais qu’eux, sont d’une probité absolue ? A eux de trouver les mots qui ne sonnent pas creux et qui les engagent. Sans réponse crédible, c’est n’est pas un chemin qu’ils paveront pour le FN et l’extrémisme/populisme du « tous pourris », mais un boulevard.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0