Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les électeurs de Marine Le Pen du Front National représentent plus de 18% des votes exprimés du 22 avril 2012, soit compte tenu du taux de participation à ce scrutin, bien plus que son père en 2002 et quasiment le double d’électeurs du paternel en 2007. Avec Marine Le Pen en 2012, le FN devient ainsi la 3ème force politique nationale, loin devant le Front de Gauche et des centristes du MoDem. Le FN est devenu un des « arbitres » de la présidentielle 2012 entre le Hollande et Sarkozy. Il a tellement a gagné avec une position dure vis-à-vis de l’UMP pour les législatives 2012 et pour peser dans la recomposition de la droite française post-sarkozy, que le report pour Sarkozy devrait être de l’ordre du bas étiage. Soit une victoire offerte à la gauche pour jouer le coup d’après…

Je redis ici ce que j’ai pu écrire sur les « dégâts de la marine » : la stratégie cultivée par Patrick Buisson suivie par Sarkozy, la même qu’en 2007, n’était pas la martingale gagnante pour 2012. Avec un tel taux de participation et ce score élevé pour le FN, Il faut constater que nous sommes dans la contamination de la France par les idées d’extrême droite. La Droite Populaire de l’UMP a été en figure de proue d’une droite décomplexée qui a « malgré elle », légitimé le fonds de commerce idéologique du FN.

La tentative de captation du vote d’extrême droite par Sarkozy s’est retournée en démultiplication du vote FN. La légitimation des idées du FN versus Sarko-UMP-Droite Populaire, a cassé le tabou du vote FN qui est devenu en creux un parti comme les autres pour toutes les classes de la société. En 2012, avec son parti ripoliné réputé FN-Social-Soft (FN-SS), la vague bleu Marine a sérieusement mordu au 1er tour sur le score de Sarkozy. Elle vise 2017 et d’ici là, à occuper la place d’opposant au PS pas encore au pouvoir, et à l’UMP qui va le quitter. Ainsi on pourra reprocher à Sarkozy d’être allé chercher et d’avoir fait sortir le diable de sa boîte…

 

Pour le 6 mai, Sarkozy s’est placé en otage de Marine Le Pen. Il a absolument besoin de ses électeurs pour ne pas faire figure de pâle concurrent face à Hollande. Le discours sécuritaire et national de Sarkozy va fonctionner à plein ces deux prochaines semaines, mais il est plus qu’incertain qu’il trouve une majorité.

 

Pour au-delà du 6 mai, j’ai peur d’une France qui a de plus en plus peur de l’autre. Espérons que François Hollande arrive à casser la dynamique de succès du pire !!!

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0