Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec 120 000 personnes selon les organisateurs, soit une marée humaine bigarrée sur les plages du Prado de Marseille, le candidat du Front de Gauche Jean Luc Mélenchon a réussi sa démonstration à pouvoir rassembler à gauche du PS. Celui qui pèse entre 11 et 17% selon les sondages pour le 1er tour du 22 avril, redonne le sourire aux communistes du cru, leur appareil ne tourne plus à vide. C’est de tout le Sud-Est que les troupes du Front de Gauche ont débarqué à Marseille.

Si je suis critique sur le programme du FG, irréalisable sans un changement de paradigme révolutionnaire, je reconnais que JL Mélenchon fait une belle campagne électorale. Peu importe que les médias amis du clan Sarkozy aient pu « bien traiter » Mélenchon pendant un temps pour le faire monter et effrayer l’électorat centriste (épisode « Hollande otage du Front de Gauche »). Le bougre est un bon tribun qui connaît son métier, une vraie bête de campagne qui coalise les indignés.

Je retiens de son meeting un discours positif sur l’immigration avec un discours républicain et laïque. Faire à Marseille plus qu’ailleurs, un discours sur le métissage, JLM sait parler aux militants et sympathisants marseillaisJ. « Marseille vous dit que notre chance, c'est le métissage », a-t-il dit, précisant être « fier d'être le peuple qui compte le plus grand nombre de mariages mixtes de toute l'Europe ». Plus tard poursuivant, « il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb », …, « nous continuons à refuser absolument l'idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations ». Avec un discours laïque assumé, il a fait une ode à la méditerranée, symbole d’une solidarité à construire…

Ça fait du bien à entendre ce discours devenu presque incongru sur la scène politique française, à propos de « l’immigration positive ». Sous l’influence des militants de la peur et du nationalisme, qui dépassent les rangs du FN et de l’UMP, rares sont les politiques qui disent ouvertement que l’immigration est une chance pour le pays. Mélenchon participe à renverser la vapeur des valeurs dominantes, non l’autre différent n’est pas une menace ! C’est un point positif à son actif.

 

Le Front de Gauche a des propositions économiques radicales qui isoleraient la France en Europe et dans le monde, si elles étaient appliquées… Paris ne peut devenir Cuba ! La lecture qu’il propose est souvent simpliste avec « la force du peuple » comme baguette magique… Bref, le FG n’est pas un parti de gouvernement qui viserait la crédibilité et Mélenchon est un tribun et non un gestionnaire. Qu’importe, il permet de ne pas condamner l’électorat populaire au vote FN, et de faire progresser des idées humanistes à la place des idées de haines.

 

L’autre avantage que je vois dans la « bonne » santé du Front de Gauche, c’est d’être un réservoir de voix pour Hollande en vue de gagner le 6 mai. A Marseille, Mélenchon a dit vouloir « expédier à terre Sarkozy ». Ainsi, pour faire mordre la poussière au président candidat honni, Mélenchon devra au moins implicitement soutenir François Hollande pour le second tour. Les électeurs du FG auront le choix entre favoriser Sarkozy en s’abstenant, ou voter Hollande en participant à la dynamique d’alternance pour tenter de peser après. Un accord pour les législatives pourrait finir de convaincre les dirigeants du FG…

 

Sarkozy avait joué la carte Mélenchon pour affaiblir Hollande. En finale, l’électorat de Mélenchon devrait se reporter in fine massivement sur Hollande alors que Sarkozy ne fera pas le plein des votes FN. L’électorat centriste devra choisir entre un candidat qui n’a pas beaucoup à concéder à Mélenchon pour encaisser ses voix, et un candidat de droite qui penche à l’extrême de façon nauséabonde. Si l’on en croit les sondages, cela donne la victoire de Hollande J Pour concrétiser cela, allez voter le 22 avril et le 6 mai !!!

 

Mise à jour de l’article suite au commentaire d'Eva Luna sur le précédent billet « Ok avec ton papier mais n'allons pas trop vite en besogne, j'ai un souvenir douloureux d'un avril 2002 où la gauche était soi-disant déjà au second tour, résultat elle n'y était pas ! Mélenchon prend beaucoup de voies à Hollande, il ne faudrait quand même pas que ça soit lui au second tour. Il n'y a pas la place pour un vote de cœur, il faut voter Hollande DÈS le premier tour sinon on risque encore une fois de s'en mordre les doigts. »

Je suis d’accord avec elle pour voter efficace dès le 22 avril, pour l’alternance

  

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0