Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde a porté plainte contre X pour violation du secret des sources Nicolas Sarkozy, pour l’intervention des services secrets français pour enquêter sur la ou les sources qui alimentai(en)t le quotidien sur l’affaire d’Etat Woerth/Bettencourt. La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a enquêté cet été pour identifier la/les source(s) du Monde et des autres médias, à la demande du Président de la République, à propos des renseignements divulgués sur Le Feuilleton politico-médiatique de l’été 2010. Le journal du soir s’est fendu d’un édito, et de plusieurs articles – protection des sources, Woerthgate, … - pour réaffirmer le droit de la liberté de la presse et la défendre devant la justice, n’en déplaise à l’exécutif. En faisant mener une enquête par la police pour tenter d'identifier la/les source(s) des médias, ce dernier a clairement enfreint la loi relative à la protection du secret des sources des journalistes. Une protection renforcée par le même Sarkozy, avec la loi du 4 janvier 2010… Pris la main dans le sac des barbouzes lâchés contre les gorges profondes, qui alimentent les médias à propos de l’affaire Sarkozy/Woerth/Bettencourt, la stature de l’homme d’Etat en prend un coup…

 

Les milliardaires de gauche, attaqués fin août par le fidèle Hortefeux dans leur journal, un Brice qui visait en fait le trio BNP – pour Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse – qui a pris le contrôle du Monde, sont des rebelles. Ils font honneurs à la presse de ne pas courber l’échine, de ne point se montrer dociles, pour au contraire attaquer le maillon faible du sarkozisme : le respect du droit.

 

L’omniprésident peut tout, sauf s’affranchir du cadre constitutionnel et légal qui s’offre à lui. Le Monde va le lui rappeler dans une cuisante bataille judiciaire qui ne pourra que se retourner contre l’exécutif, face à un journal de référence.

 

Cette plainte du Monde, qui fait honneur aux sociétés de journalistes de toutes les rédactions, marque un tournant dans la présidence de Sarkozy. A trop tirer sur la corde, il s’est mis l’establishment à dos. Cela en est trop, la ligne jaune est franchie… La plainte du Monde contre Sarkozy, c’est un peu l’esprit d’Edwy Plenel qui flotterait dans la sphère médiatique, ça annonce du sang et des larmes…. Attaque judiciaire, attaques médiatiques, rien ne sera plus passé à l’exécutif, qui s’est montré trop longtemps arrogant... Et ça ne fait que commencer. 2012, c’est loin ;-).

 

 

Le forum des sociétés de journalistes (SDJ), qui rassemble 32 SDJ (des entités non syndicales chargées de veiller au respect de l'indépendance des rédactions) en France, a manifesté « sa plus vive inquiétude » à propos de cette affaire de Sarkogate. « iI dénonce, à plus forte raison, la mobilisation de l'appareil d'Etat à des fins anti-démocratiques. » Vloià ce qi s'appele se mettre la presse dans la poche ;-) L'époque est rebelle...


 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0