Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les créateurs du possible me valent un bon nombre de visites (merci Google ;-), je ressens donc une quasi-obligation de nourrir la rubrique de cette aventure numérique de l’UMP. Les créateurs du possible prennent du retard, nous apprend Le Post. Trop tardif ? Pas assez Obama ? Trop Cher ? Trop ambitieux ? …, les créateurs du possible sont à la peine. Le billet est à charge pour nos créateurs UMP qui essaient de démêler l’impossible, avec un réseau social de droite qui n’arrivera pas avant décembre, au mieux. Xavier Bertrand, le patron du parti omniprésidentiel n’en mène pas large. Il compte beaucoup sur cette arme de l’internet, pour enfourcher la bataille de 2012 de Saint Nicolas.

Il devrait pourtant bien analyser les critiques émises par un courriel qui serait interne, envoyé par UMPossible. L’argumentaire est assassin pour les créateurs du possible.com :

- Concept utopique (FBI, fausse bonne idée) : mobiliser les gens sur des engagements de terrain, cela n'a jamais marché, nulle part (c'est toujours des bides, qui ne font remonter que le café du commerce et les combats de cloche merle...)

- L'UMP n'a pas de légitimité pour le faire : les gens ne vont jamais envoyer leurs voisins sur une plateforme marquée UMP, où ils seront "fichés" par l'UMP, pour se mobiliser pour une cause locale le plus souvent apolitique (genre repeindre l'école...)

- Concept philosophiquement de gauche, décalé par rapport aux attentes des sympathisants et militants UMP. Les gens s'engagent dans un parti pour défendre l'intérêt général, pas pour défendre leurs intérêts locaux. L'intérêt général n'est pas la somme des intérêts particuliers, comme l'ont indiqué des députés UMP à Seignosses en voyant la plateforme

- Système ingérable : modération des sujets non conformes à la philosophie politique de l'UMP, interférences avec les élus locaux UMP qui vont être emmerdés par des mobilisations locales ...

- Gaspillage monstrueux de moyens financiers et humains puisque 1,8 million d'euros sur 3 ans à Isobar et 10 personnes sont engagés dans ce projet délirant.

- en plus, les jeunes militants de l'iforce de l'UMP qui ont vu la version beta ont dit que c'était pas bien réalisé...

 

Les créateurs du possible, réseau social à la gloire de Nicolas 1er, risquent donc d’être un gros bide à près de 2 M€. Champion de web, Xavier Bertrand va s’en prendre plein la tête, que ce réseau attire un peu, beaucoup, ou pas de tout. Si les deux premiers cas se produisaient – ce qui est probable – il sera accusé de gaspillage. Si par miracle, le réseau des créateurs du possible attirait des foules, il mettrait le souk dans les baronnies UMP. Interférences, mobilisations locales, débats du café du commerce, … les édiles locaux vont être sur le grill ;-) A moins que les forums et propositions soient ultra-modérés, ce qui saperait toute spontanéité qualitative du réseau (et le vouerait à sa perte).

 

Finalement, il est sain qu’un parti « totalitaire » à la gloire de l’omniprésident voit se retourner sa tentative de prendre pied dans la démocratie numérique. Les créateurs du possible.com est un pari impossible, pour consacrer le culte d’une personnalité clivante. L’avenir me donnera sans nul doute raison, sans aucune prétention ;-)

 

Tag(s) : #Les Créateurs du possible 2012

Partager cet article

Repost 0