Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rentrer de voyage, mettre de l’ordre dans les photos, en partager quelques unes : Lyon, fête des lumières 2009, des moments féériques… J’ai beau être athée et écologiste, je ne boude pas mon plaisir d’avoir fait le voyage à Lyon le week-end dernier.


Lyon Terreaux 2 09

Oui, la fête des lumières lyonnaises a des origines chrétiennes, et si elle fête Marie pour ceux qui croient, elle enchante dorénavant la pupille des athées et des croyants de toutes obédiences. Calée sur la fête de l’immaculée conception après bien des péripéties en 1852, elle a été enfantée par un engouement populaire et spontané, pour se transformer au fil des ans en évènement touristique et festif. La communion spirituelle a laissé place à une fête païenne  et familiale à l’ambiance bon enfant, qui dure au-delà du 8 décembre. La fée électricité y écrit une liturgie immatérielle et évanescente, pour nourrir l’émerveillement de chacun. Le photon y devient l’encre du langage des rêves…

 

Lyon Terreaux 6 09

Oui, la fête des lumières consomme de l’électricité, un gros surcroit par rapport à des nuits « normales ». Mais la sobriété heureuse n’est pas synonyme de terne vie sociale. Il faut pouvoir s’offrir cette écriture photonique, pour mettre de la joie dans le cœur de l’hiver. D’autant que cette fête est une formidable occasion de communion laïque et moderne, gratuite, offerte aux lyonnais comme aux visiteurs d’un soir. Si comme à Lyon, l’on mène une politique volontariste pour l’efficacité énergétique toute l’année, il n’est écologiquement pas obscène de transformer de l’électricité en rêve quelques jours dans l’année.


Oui pour y retourner à la prochaine édition ;-)


Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0