Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Est-ce l’amertume de l’échec de Copenhague 09 qui flotte encore dans les rédactions parisiennes ? Toujours est-il que la Conférence des Nations Unies sur le changement Climatique (COP16), qui va se dérouler du 29 novembre au 10 décembre 2010, ne fait pas beaucoup de buzz en France. Si nous avons échoué à conclure un accord d’envergure pour lutter contre le changement climatique en 2009, l’espoir semble moindre pour 2010. La mobilisation politique française contre le changement climatique, est quasi absente du débat médiatique. Comme si nous devions accepter l’irresponsabilité politique globale, que l’enjeu du changement climatique ne serait plus si urgent ni important…


Balivernes : si aucun accord global ne sera sans doute conclu à Cancun, il ne faut pas relâcher la pression. La lutte contre le changement climatique est dans l’agenda politique, global et local, pour longtemps…

 

Pour la seconde année, le secteur solaire s’organise au niveau global pour peser médiatiquement et politiquement. Après l’expérience du Cop15, le lobby solaire renouvelle son engagement auprès des décideurs mondiaux. Il sera présent à Cancun pour le Cop16, au travers de la coalition SolarCop16 : www.solarcop16.org. L’action est coordonnée par l’association solaire américaine (SEIA) et l’association européenne du photovoltaïque (EPIA) avec le soutien d’une quarantaine d’organisations transnationales et nationales du solaire et des énergies renouvelables (dont Enerplan pour la France).

 

Le SolarCop16 va profiter de cette vitrine médiatique mondiale pour dévoiler – lundi 6 décembre la mise à jour de l’étude prospective sur le marché de l’énergie solaire. Cette édition 2010 de « Seizing the Solar Solution: Combating Climate Change through Accelerated Deployment » affirme qu’il est possible d’effacer l’équivalent de 100 centrales thermiques au charbon d’ici 2020 avec des politiques appropriées pour développer l’énergie solaire. L’étude montre qu’il est possible d’atteindre d’ici 2020, une capacité solaire électrique de 700 GW et une capacité solaire thermique de 280 GWth. Ce qui réduirait les émissions de CO2 de 570 Mt, soit l’annulation des émissions de CO2 d’un pays tel que le Royaume Uni ou le Canada.

 

 

Les principales actions du SolarCop16 à Cancun :


Conférence de presse de la SEIA, sur le marché solaire américain, 6 décembre 1pm heure local. L’association solaire américaine expliquera que le marché solaire US va devenir l’un des plus gros marché au monde d’ici 5 ans pour atteindre 10 GW installés par an aux USA. Assez pour replacer 10 centrales au charbon par an et alimenter 2 millions de foyers. Aujourd’hui, le secteur solaire américain emploi 93 000 personnes et devrait créer 440 000 d’ici 5 ans si les bonnes mesures politiques sont prises.


Evènement/Conférence : « Le solaire pour alimenter la planète, s’engager dans le développement durable et créer des emplois », 6 décembre, 3 à 5 pm heure locale. Organisé par l’ARE (association pour électrification rurale), l’EPIA et la SEIA. Cette conférence expliquera que l’énergie solaire est la source d’énergie qui croit le plus vite dans le monde, avec d’énormes potentiels pour créer des emplois et fournir une énergie propre et compétitive, pour répondre aux besoins maîtrisés des pays développés et à la forte croissance de consommation d’énergie des pays émergents et en développement.

 

Conférence de presse de l’EPIA, 7 décembre, 11.30 pm heure local. L’association européenne expliquera que l’Europe a acquis une forte expérience dans le déploiement du photovoltaïque depuis 10 ans, avec des objectifs réglementaires de fourniture d’énergie verte d’ici 10 ans. L’EPIA braquera aussi l‘attention sur les pays de la Sunbelt (ceinture de soleil), situés entre les parallèles 35 Nord et Sud. Sa récente étude démontre que ces pays de la Sunbelt pourraient représentés un marché photovoltaïque entre 260 et 1 100 GW d’ici 2030.

 

 

 

Si la mondialisation de la promotion de l’énergie solaire est concrète à Cancun, elle se prolonge sur un nouveau site internet lancé par l’EPIA : « your sun your energy » www.yoursunyourenergy.com

 

 Vidéo de la campagne, en teasing ci-après ;-)

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0