Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour certains ministères (agriculture, pêche), les gouvernements changent et goûtent même l’alternance, mais le changement politique n’est pas à l’ordre du jour. L’exemple de la posture populiste du ministre français de la pêche est un bel exemple de continuité… Comme son prédécesseur, Frédéric Cuvillier est résolument contre l'interdiction du chalutage en eau profonde proposée par la commissaire européenne à la pêche, Maria Damanaki.


Ce membre de l’équipe Ayrault n’entend rien à la perte de biodiversité et à l’effondrement des ressources halieutiques, ces fables « écolo-bruxelloises » pourtant bien documentées ne valent pas tripettes pour notre ministre breton. Aux côtés des pêcheurs, il veut se battre pour sauver deux cents emplois de pêcheurs (et quatre cent induits).

Donc, nous avons un ministre de la pêche du cru qui défend des pratiques que l’Union européenne voudrait voir interdire pour préserver l’environnement et le renouvellement des ressources de poissons.


Questions : que se disent M. Cuvellier à la pêche et Mme Batho à l’Environnement en conseil des Ministres, la verte Mme Duflot a-t-elle un avis, qu’en pense JM Ayrault ?...


C’est assez hallucinant/symbolique qu’à quelques jours de l’ouverture de la « conférence environnementale pour la transition écologique » (Grenelle 3 pour fait court), le « changement » de Hollande soit si frileux sur l’Environnement. Cela n’augure rien de bon pour la perte de biodiversité au menu des discussions du Grenelle 3 de Hollande…

 

Préserver quelques centaines d’emplois et combattre le reste de l’Europe pour conserver le droit de saccager les bas-fonds marins, cela semble un combat d’arrière-garde d’un gouvernement qui a peur de la transition écologique. L’Union européenne n’adopte pourtant pas des législations à la légère, les équipes de fonctionnaires européens et le cabinet de la Commissaire ne sont pas colonisés par des militants de GreenPeace…

 

 

Préserver les eaux profondes de l’UE est stratégique pour le futur, la France ne peut s’honorer d’être contre cette préservation. Le ministre Cuvellier me fait honte, et j’attends le chef de gouvernement au tournant… Plus profond que les eaux profondes, les pêcheurs ne pourront aller pour trouver du poisson de plus en plus rare. Il ne sert à rien de retarder le changement voulu par l’UE pour tenter de préserver le renouvellement des réserves halieutiques, au de la préservation à court terme d’emplois menacés par la disparition de la ressource à moyen terme…


La rubrique écolo-politique.gouv.fr vire au bleu mer de colère avec cette affaire !!!


Tag(s) : #Ecolo-politique.gouv.fr

Partager cet article

Repost 0