Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La grande [r]évolution énergétique ne pourra se réaliser sans le consentement des français. Aussi, la forte acceptation sociale des français pour l’énergie solaire, est un facteur favorable très important pour le développement du secteur. Les français disent oui au solaire, dans un véritable plébiscite.

L’Ademe interroge régulièrement les français sur leur perception des énergies renouvelables, pour son baromètre. L’étude 2009 * confirme l’énergie solaire comme un choix de cœur (et de raison) :

Le solaire et l’éolien, énergies renouvelables plébiscitées par les Français
Lorsqu’on leur demande de citer spontanément les énergies renouvelables qu’ils connaissent, les Français citent en priorité l’énergie solaire (68%) et l’énergie éolienne (57%). Ces deux énergies sont d’ailleurs perçues avant tout comme saines et respectueuses de l’environnement. 68% des Français veulent voir se développer en priorité le solaire et 43% l’éolien.

Focus : l’énergie solaire plébiscitée  

Le solaire est incontestablement l’énergie bénéficiant de la meilleure image. Elle est perçue comme la plus respectueuse de l’environnement, la plus économique à produire, la moins polluante, la moins dangereuse, la plus moderne et celle permettant de lutter le plus efficacement contre l’effet de serre.

Son niveau d’acceptabilité est particulièrement bon. Les répondants sont favorables à l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments publics à 96%, sur le toit d’un voisin à 88% ou sur son propre toit à 97%.

En 2009, 21% des Français déclarent posséder un équipement permettant d’utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d’énergie : ce résultat, en augmentation de 4 points par rapport à 2008, s’explique principalement par la multiplication des équipements de chauffage au bois, et des panneaux solaires. 9% des Français déclarent par ailleurs envisager d’acquérir un équipement permettant d’utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d’énergie dans les 12 prochains mois : il s’agirait d’une installation solaire pour 60% d’entre eux. Parmi les raisons invoquées pour justifier ce type d’investissements, l’envie de faire des économies arrive en tête (44%), suivie de l’envie d’agir pour protéger l’environnement (18%). En 3ème position (11%), l’augmentation du prix des autres énergies (gaz / fioul / électricité).

Deux freins à l’installation de ce type d’équipements émergent : le coût de l’installation, perçu comme trop élevé (cité par 37% des répondants, en baisse de 2 points par rapport à 2008) et les difficultés techniques perçues liées à l’installation (citées par 36% des répondants, en augmentation de 4 points par rapport à 2008).

La société Solaire Direct, pour surfer sur l’actualité en amont des élections régionales et prendre part au débat sur l'élaboration d'une filière photovoltaïque en France , a fait réaliser une enquête d’opinion par OpinionWay.

Les résultats sont réjouissants, ils confirment l’étude de l’Ademe. Pour 73 % des sondés, l'essentiel de la consommation nationale pourrait provenir des énergies renouvelables et 69 % des personnes interrogées citent spontanément le solaire photovoltaïque. Mieux encore, 90 % sont favorables à l'installation de panneaux sur leur toiture, 84 % à une centrale solaire dans leur commune. Surtout, 80 % sont prêts à passer à l'acte en s'équipant.

« On voit que dans les régions où les politiques se sont emparés de la question, et même avec un ensoleillement médiocre, les gens sont nettement plus concernés, observe Thierry Lepercq.  Il y a une prime à l'action politique. » Et de poursuivre : « Nous incitons les politiques en région à s'exprimer sur une question qui apparaît très consensuelle. Et sans éluder les questions qui fâchent : comment ? où ? sur les toitures ou au sol ? à quels tarifs ? avec quelle technologie ? … Politiques et entreprises doivent se positionner sur la question : à quoi ressemblerait un territoire essentiellement alimenté par les énergies renouvelables ? ».

  

* L’étude sur les Français et les Energies Renouvelables a été effectuée pour le compte de l’ADEME par le Cabinet BVA. 1001 enquêtes téléphoniques d’une durée de 16 minutes représentatives de la population française des 18 ans et plus ont ainsi été menées entre le 23 juin et le 9 juillet 2009. Cette même étude avait déjà été réalisée en 2004, 2005 et 2006.

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0