Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Renaud Muselier, député UMP des Bouches du Rhône et premier vice-président de la Communauté Urbaine de Marseille, ancien secrétaire d’Etat de Chirac, est aussi un homme d’affaires avisé. Le Canard Enchaîné du 3 novembre l’a épinglé avec son opération Belle Rivière Estate à l’Ile Maurice. Cette affaire avait déjà été ébruitée par Bakchich fin octobre.


Je ne sais pas s’il y a conflit d’intérêts. Le Canard Enchaîné laisse entendre que Renaud Muselier aurait initié en 2004 son projet immobilier à l'île Maurice, à l’époque où il était secrétaire d'État aux Affaires étrangères. Il évoque « un parfum de conflit d'intérêts », tout en reconnaissant la légalité de l’opération.

 

Muso a réagi vivement dans la Provence, contre ces révélations du Canard : « les chiffres et les dates énoncés sont faux, …, les investissements effectués sont connus de tous et ont été effectués dans une procédure totalement transparente et totalement légale ». Renaud est colère, il voit là une atteinte à son image pour le salir, lui qui rêve de revenir sur le devant de la scène politique nationale…

 

 

La petite chanson de l’homme de droite attaqué par la presse de gauche, ça fait sourire ;-) Toujours est-il que Renaud Muselier ne renie pas être au cœur d’une opération d’évasion fiscale. Et même s’il aurait attendu de n’être plus au gouvernement pour engager les investissements – ce qui ferait tomber l’accusation de conflit l’intérêt – ces révélations posent d’autres questions, notamment en matière d’éthique républicaine. Car le conflit d’intérêt n’est pas la seule atteinte à l’éthique, et l’opération peut bien être parfaitement légale tout en étant totalement contraire à l’éthique.

 

Quand on voit le CV de Renaud Muselier, on ne peut que constater qu’il est depuis longtemps, et très substantiellement, payé par les deniers du peuple. Cumulard, il mange à tous les râteliers et ce sont mes impôts locaux et sur le revenus qui tombent dans ses poches. Hors, toute son opération à l’Ile Maurice repose sur un dispositif de défiscalisation, pour soustraire à l’impôt quelques grandes fortunes qui préférèrent le charme de l’hémisphère sud, en se faisant domicilier dans les villas construites par la bande à Muselier. Ironie du « parfum de conflit d’intérêt », dans cette bande, il y a François-Michel Giocanti, beau-frère de Christine Lagarde notre ministre de l’Economie et des finances de Sarkozy. Xavier Giocanti, l’époux de Christine est un proche de Muso.

  

 

 

Le gros manquement légal à l’éthique de Renaud Muselier, c’est d’être payé d’une main par de l’argent public. Et de l’autre favoriser l’évasion fiscale à Maurice – pour que ses « clients » ne payent plus ni impôt sur la fortune, ni taxe sur les dividendes ou revenu du capital, ni droit de succession,… Mathématiquement, ça creuse le déficit public, ce qui est la marque politique de l’UMP. Et éthiquement, ça vous écœure de faire partie de la classe moyenne pour financer un personnel politique de cette trempe. Remarquons que Muselier est un récidiviste. J’avais relevé début 2008 qu’il faisait discrètement l’apologie du travail au noir pour les employés municipaux.

 

Notons enfin que Renaud Muselier se réserve le droit de saisir les tribunaux contre le Canard Enchaîné. Ce que je doute qu’il fasse, pour ne pas mettre toute sa comptabilité familiale sur la place publique ;-)

 

Ci-après, l'interview de Renaud Muselier à Marsactu.fr, en réaction aux révélations du Canard Enchaîné :

 

Tag(s) : #Marseille 2008 et au delà

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :