Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique de Villepin, l’ancien premier ministre, lance aujourd’hui son parti politique : République Solidaire. L’appel du 19 juin pour prendre la suite du Général de Gaule dans l’agenda politique français, c’est saugrenue. Son appel à la résistance sera-t-il entendu ? Pas dit que cet appel entre dans l’histoire, comme le fit celui du 18 juin 40. Pour autant, cette « République Solidaire » est une épine dans le pied de Sarkozy pour la présidentielle 2012.

Dominique de Villepin, refait le coup de Chirac contre Balladur en 1995. Il veut disputer la légitimité au candidat officiel de la droite. Au Château, ça pilonne : tous ceux qui seront avec DdV ce samedi de juin seront officiellement considérés comme des ennemis, « République Solidaire » est un club de félons, qui pourrait faire perdre l’omniprésident en 2012… Pour d’autres, République Solaire est un club de résistants, qui veulent sauver une certaine idée de la France.

Avec des sondages de popularité qui piquent dans les abîmes, il ne faut surtout pas laisser penser les militants de l’UMP qu’une autre vie est possible en dehors de la Sarkozie. Pour l’Elysée, République Solidaire ne doit pas se transformer en parti des déçus de Nicolas, et surtout ne doit pas devenir un refuge pour des militants et élus UMP frustrés ou rebelles. Il en va de l’unité de la majorité, faut serrer les rangs, tous derrière le chef !!! (A lire ces éléments de langage dans le JDD, gazette officielle du Château, Villepin, combien de divisions)

Dominique de Villepin veut capter ce mécontentement ambiant, s’inscrire en alternative pour le vote de centre droit. Si ses chances de l’emporter sont à ce jour très minces – sans véritable parti politique, sans moyens, dans un environnement médiatique peu ou prou contrôlé donc plus ou moins hostile à son encontre, … - il pourrait faire trébucher Sarkozy en entamant sa part de suffrages du premier tour.

A tout le moins, d’ici 2012, Dominique de Villepin avec son parti, va incarner une voie d’opposition dans la famille de droite. Ce qui ne manquera pas de poser questions sur les pratiques et mesures du gouvernement, d’interroger le peuple de droite (et les autres). Les lignes de fractures au sein de la majorité vont s’accentuer…

L’équation de 2012 s’annonce bien différente de celle de 2007. Sarkozy ne veut surtout pas insulter l’avenir et fera tout pour saborder l’émergence de « République solidaire ». A gauche, on ne peut accueillir cette initiative de DdV qu’avec bienveillance ;-) Pour ma part, une stratégie pourrait être d’entretenir le buzz à propos de cette république solaire de DdV, même si ce dernier n’est pas le candidat que je supporte.

Va y avoir du sport, et la droite va tanguer. Comment canaliser le mécontentement dans les rangs de la majorité ? L’esprit godillots est particulièrement malvenu à l’UMP, alors que les dividendes d’un pouvoir sans partage sont inexistants. Ça serait amusant de voir Dominique de Villepin devenir une coqueluche sur les marchés, dans les bistrots et même dans les salons feutrés. Je parie que les Guignols de l’Info vont en faire un personnage sympathique et rebelle, genre Don Quichotte contre l’hyper-président qui a le soutien de l’establishment ;-)

Bon vent à République solidaire.

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :