Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Sarkozy, dans son habit de candidat atomcratique qui veut préserver à tout prix le nucléaire français, dépasse les bornes du convenable avec le cynisme doublé du mensonge. Le cynisme, c’est de considérer la catastrophe de Fukushima comme un non-évènement nucléaire sans égards pour les victimes de la « zone interdite ». Le mensonge, c’est de prétendre avoir été à Fukushima alors qu’il n’y a jamais mis les pieds. Cela oblige sa porte-parole NKM à faire du rétropédalage radioactif, comme le rapporte Rue 89.

Dans son show électoral, il y a toujours une séquence sur le risque de « tsunami de Fessenheim » qui fait peur à son concurrent, Sarko fait de l’humour sans considération pour les victimes de Fukushima. Ainsi, le 6 avril à Caen Sarkozy raconte : « avec Nathalie Kosciusko-Morizet, nous avons été à Fukushima. Apparemment, François Hollande, non. Parce que s’il avait été à Fukushima se renseigner, il se serait rendu compte de ce qui s’est passé à Fukushima, c’est d’abord un tremblement de terre, ensuite un tsunami extravagant. [...] Alors j’avoue que j’ai eu du mal à suivre la logique de M. Hollande. Alors, je suis à Fukushima au Japon, et voilà qu’il s’abat sur Fessenheim ! »

Du Sarkozy dans le texte, qui pousse un peu plus loin le bouchon pour susciter le rire dans son auditoire. Sauf que ni lui ni sa ministre/porte-parole, ne se sont jamais rendus à Fukushima. Sarkozy est resté à plus de 200 km de Fukushima à Tokyo, elle a visité en deçà de la zone interdite loin du lieu de la catastrophe. NKM reconnaît que Nicolas Sarkozy ne s’est jamais rendu à Fukushima (et qu’elle non plus) devant Rue 89 : « Mais personne ne va à Fukushima ! Quand on dit “je vais à Fukushima, sur les lieux de l’accident”, c’est au plus proche des Japonais qui sont à ce moment-là dans la peine et la souffrance... Personne n’est allé à Fukushima. Fukushima, c’est une zone interdite...».

Cette explication de NKM donne un goût encore plus amer à la déclaration de Caen de Sarkozy. Cela ne change rien à son esbroufe de candidat atocratique, qui a passé par perte et mensonge la zone interdite qu’il ne verra jamais, mais cela ajoute une dose de cynisme. Il mériterait un séjour au cœur de Fukushima après le 6 mai !!! Pour 5 ans, histoire de méditer sur la politique énergétique.

 

Tag(s) : #France atom’cratique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :