Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est très improbable que le meeting de Villepinte de ce dimanche 11 mars, permette à la popularité de Sarkozy de remonter. Ce devait être le show de relance de sa campagne, une démonstration d’amour et de confiance pour le candidat de l’UMP qui devait dévoiler son programme... Ce dernier attendra, Sarkozy ne cherche pas la crédibilité avec des mesures et un programme cohérent. Aussi, la seule annonce nouvelle de Villepinte a été une attaque contre l’Europe et la libre circulation des citoyens au sein de l’Espace Schengen.

Sarkozy laboure le même sillon toujours plus à droite, en terre brune. Il a visé à Villepinte les flux migratoires pour défendre sa « France forte ». Il a plastronné en néo-souverainiste, allant jusqu’à lancer un ultimatum de 12 mois à l’Union Européenne, menaçant de  rétablir les postes de douanes à chacune de nos frontières s’il n’obtenait satisfaction sur la réforme des accords de Schengen.

Voilà un candidat qui montre les muscles, qui veut revenir sur un texte européen initié en 1985, étendu géographiquement en 1997 et dont l’intégration a été renforcée avec la notion d'un « espace de liberté, de sécurité et de justice » contenue dans le traité de Lisbonne signé par le président Sarkozy en 2007.

 

Si l’on suit la logique sarkozienne 2012, on peut bousculer l’Europe, faire pression sur les pays membres de l’UE et menacer de rétablir « physiquement » les frontières françaises, s’il s’agit de tenter de juguler les flux migratoires et de lutter contre l’immigration. La signature de 2007 du traité européen de Lisbonne par le président Sarkozy serait donc partiellement remise en cause si le candidat Sarkozy l’emportait en 2012, parce qu’il s’agit « des immigrés ». Sarkozy veut une Europe forteresse renégociée dans les 12 mois, sinon il se fâcherait et rétablirait la France dans ses frontières souveraines… Blablabla, blablabla…

En revanche, Nicolas Sarkozy estime que François Hollande n'est « pas digne » d'être président car le candidat socialiste veut rejeter le nouveau traité européen de stabilité financière de l’UE. « Honte à ceux qui, au nom d'intérêts partisans, n'ont pas eu le courage de voter en faveur du nouveau traité européen » a-t-il déclaré. Ainsi donc, quand il s’agit de choisir l’austérité budgétaire avec sanction systématique pour préserver l’intérêt des banquiers et de la finance internationale, c’est être irresponsable/indigne/honteux de vouloir renégocier/amender un tel texte.

Sarkozy s’arroge le droit de renégocier un texte européen sur la libre circulation des citoyens parce qu’il vise l’immigration, mais il dénie le pouvoir du candidat Hollande d’amender le traité européen de l’austérité, pour y inclure un programme de relance et d’investissement.

C’est une contradiction béante sur l’Europe que je relève au meeting de Villepinte. Sarkozy poursuit inlassablement sa stratégie de tenter le hold-up du vote FN, avec une seule nouveauté au meeting qui cible l’immigration, sans doute en tête des maux dont souffrirait le pays selon lui… Ainsi, nous pourrions envoyer à Sarkozy « Honte à ceux qui, au nom d'intérêts partisans, revienne sur leur signature d’un traité européen ». Sauf que c’est plus grave que cela. La dérive populiste et extrême droitière de Sarkozy candidat, qui use et abuse de la thématique « immigration », est indigne d’un pays comme la France. Comment entendre ce candidat qui pense que la viande halal est la première préoccupation des français… Tous ne doivent pas être à l’aise à l’UMP et au centre avec cette dérive brune... JL Borloo a bien fait de ne pas venir, il aurait vomit son apéro…

 

Pas certain que beaucoup volent à son secours alors que les sondages vont continuer de le placer en probable défait/démis/expulsé de l’Elysée. Sa conclusion par un «Aidez-moi, aidez-moi ! nous avons deux mois pour faire basculer les certitudes, pour tout renverser et faire triompher la vérité. J'ai besoin de vous» sonne comme un appel au secours, celui d’un capitaine dans la tempête qui pourrait finir par sombrer seul en pédalo. Après avoir commencer son mandat sur un yatch, ça va le changer :)  

 

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0