Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela fait deux ans que Nicolas Sarkozy a plus ou moins coupé les ponts avec les idées écologistes, lorsqu’il avait lancé au salon de l’Agriculture en 2010 : les questions de l'environnement, « ça commence à bien faire ». Virage sur la droite, retour au logiciel classique avec désactivation progressive du « Grenelle de l’Environnement », qui n’apporta pas beaucoup dans les urnes pour l’UMP.

 

Pour la présidentielle 2012, le candidat de l’UMP continue sur sa lancée, il finit d’enterrer le Grenelle de l’Environnement. Pour lui, l’écologie est une contrainte superflue, une source de coûts et de perte de compétitivité, un luxe en temps de crise économique, les écologistes sont dénoncés comme « sectaires »…

 

Pour le salon de l’Agriculture 2012 inauguré ce 25 février, il a donné un entretien à Agra-Presse et à La France agricole où le candidat donne des gages de laissez-faire en matière de respect de l’environnement aux agriculteurs. L’administration tatillonne à faire respecter la réglementation sera priée d’être plus souple pour ne pas tracasser ceux qui nourrissent la France.

 

« Il y a trop de suspicions à l'endroit des agriculteurs… résoudre le problème extrêmement agaçant des normes, des contrôles. Cela ne veut pas dire qu'il faut les supprimer, mais la simplification des règles est un chantier en soi »

« Ce qui pose problème, ce sont les contrôles tatillons sur des textes parfois difficiles voire impossibles à appliquer, et pouvant donner lieu à interprétation. Il faut absolument que les administrations de l'agriculture et de l'environnement dialoguent pour appliquer les normes », plaide le candidat en citant la politique de l'eau.

 

On croit rêver quand il cite la politique de l’eau, alors qu’une administration pas assez tatillonne et des gouvernements successifs trop laxistes, font du problème des algues vertes en Bretagne un contre-exemple manifeste, de ce que donne le laisser-faire prôné par le candidat. Cette déclaration au monde agricole est une provocation des écologistes.

 

Des écologistes que Sarkozy nargue pour mieux atteindre Hollande. Ainsi, lors de l’inauguration du salon de l’agriculture, il a déclaré à propos de la prochaine visite du candidat socialiste à ce salon : « s'il doit expliquer pourquoi il travaille avec Mme Eva Joly, il lui faudra bien plus de dix heures. ». Comme si travailler à un programme de relance de l’économie française qui intègre le respect de l’environnement était honteux…

 

 

Cette position présidentielle directe contre le respect de l’environnement, va durcir le cuir et les intestins de sa porte-parole NKM. L’ancienne ministre de l’environnement doit avaler plus que des couleuvres, alors que son boss s’essuie les talonnettes et marche sans vergogne sur ses engagements environnementaux. Faut au moins ça pour forger le caractère d’une ambitieuse dans le marigot de l’UMP…

 

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0