Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le groupe Solabios a été retenu par le Tribunal de Commerce de Nancy pour acquérir les actifs de la société « Solaire Plus » mise en liquidation judiciaire.  


La bourse en ligne de TF1/LCI nous apprend que « les actifs repris par Solabios sont composés d'un portefeuille de 2100 conventions de réservation de sites photovoltaïques (dont 360 ayant obtenus un permis de construire) pour une surface totale de 6 millions de m² de toitures ou constructions de bâtiments sur tout le territoire français. A la date de l'acquisition, plus de 1800 conventions de bail sont toujours actives pour une surface totale de 5 millions de m², soit une capacité totale de production de 700 MWc ».

 

« Small is always beautiful ? ». Non, à l’évidence, il n’y a pas que les grands groupes énergéticiens qui jouent dans la cour des spéculateurs du solaire en France. Solaire Plus est l’exemple même d’une PME qui a grandi trop et trop vite, sans modèle économique soutenable. Enregistrée au registre du commerce en mai 2008, la société Solaire + créée par Alain Aubry comptait 7 collaborateurs fin 2008, et plus de 60 avant de sombrer en liquidation en mai 2010. Développeur de projets photovoltaïques en France, avec une activité essentiellement positionnée au niveau des démarches administratives et financières, sans valeur ajoutée réelle et pérenne, Solaire Plus n’a pas résisté au retournement de conjoncture avec la baisse des tarifs de janvier 2010. Elle croyait pouvoir transformer le photon en or, et a eu les yeux plus grands que le ventre, avec un modèle non résiliant… Ses 700 MW de projets mis en portefeuille en 2 ans n’étaient raisonnables, irréalistes même pour une PME qui revendiquait un développement solidaire et durable…

 

Solaire Plus est un exemple d’acteur de l’économie solaire casino, qui doit alerter les investisseurs. La baisse des tarifs d’achat de l’électricité solaire du 1er septembre 2010, celles à venir sur 2011, 12, 13, …, vont éclaircir le secteur, le consolider, faisant disparaître ceux qui veulent se payer sur la bête sans apporter de réelle valeur ajoutée.   

 

 

La société Solabios, déjà épinglée par mon blog, joue les vautours en rachetant l’ensemble des « actifs » - en fait du papier pour un pipe projets - de Solaire Plus. Solabios annonce que sur ces 700 MW virtuels, elle a identifié 50 MW (dont 15 MW seraient réalisables dès 2011) de projets photovoltaïques « prioritaires en raison de leur rendement élevé ».

 

Solabios compte sur cette croissance externe acheté à bon prix, pour réaliser une très forte croissance de ses revenus sur les prochains exercices. Toutefois, son potentiel de création de valeur est suspendu aux mesures que va prendre le gouvernement pour purger les 4 000 MW de projets enregistrés pour vendre de l’électricité solaire. Avec des critères rétroactifs qui viseraient directement l’activité spéculative du secteur, le potentiel de croissance pourrait se transformer en gouffre…

 

 

Je reviendrai dans un prochain billet, sur le souffle d’économie casino qui tourmente le secteur solaire français. Certains acteurs se délestent de leurs projets les moins rentables, les plus fragiles face aux nouvelles mesures de régulations à venir, comme on se refile le mistigri…

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0