Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La commission allemande de sûreté nucléaire a rendu son rapport d’une centaine de  pages ce 17 mai. Ce dernier rend compte des stress tests réalisés sur les dix sept réacteurs nucléaires allemands. Quatre d'entre eux ne résisteraient même pas à la chute d'un petit avion léger, a déclaré Norbert Röttgen le ministre de l'Environnement, tandis qu’aucun réacteur allemand ne serait en mesure de faire face au crash d'un avion de très grande taille comme l'A380 d'Airbus.

 

Autant dire que ce rapport donne du grain à moudre pour justifier l’arrêt des sept plus vieux réacteurs allemands, dont les quatre qui ne sont pas suffisamment sûrs face au risque d'un crash d'avion léger. Mis à l’arrêt depuis la catastrophe de Fukushima, il est peu probable que ces réacteurs redémarrent un jour.

 

 

Ce rapport allemand présente au grand jour ce que les autorités françaises s’ingénient à cacher. Notre parc électronucléaire n’est pas conçu pour résister à la chute d’avion, car personne n’avait imaginé le 11 septembre 2001 lors de la conception/construction des centrales. C’est un risque encouru, improbable mais pas tout à fait nul, aux dommages incommensurables… Ce type de stress test est refoulé par les autorités françaises. Il est heureux que dans une Europe ouverte, les français puissent en prendre conscience. Aussi, malgré l’absence de compromis européen sur le niveau des stress tests, les plus exigeants donneront matières à réflexion aux français, malgré la manipulation de l’atomcratie...

 

 

 

Tag(s) : #France atom’cratique

Partager cet article

Repost 0