Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anne Lauvergeon, ancienne patronne d’Areva, a décidé de régler ses comptes avec Sarkozy et ses réseaux d’influence. Dans un entretien à L’Express largement repris par la presse nationale, « atomic’anne » explose l’atomcratie de Sarkozy au service d’un clan et d’intermédiaires. Le bruit médiatique pour la publication de son livre « La femme qui résiste » où elle revient sur son parcours à la tête d’Areva jusqu’à son éviction en 2011, impacte négativement la posture pro-nucléaire de Sarkozy, alors que l’on ne peut soupçonner Mme Lauvergeon de vouloir saborder l’industrie nucléaire française… Elle n’en dit guère plus qu’en juillet 2011, mais cette fois, elle en a fait un livre à la sortie savamment orchestrée… Une sortie assassine pour Sarkozy, à une semaine du 1er tour. Elle mine la crédibilité du président sortant alors que celui-ci a fait de « confirmer le choix du nucléaire » l’alpha et l’oméga de sa politique énergétique d’ici à 2017. Cette « confirmation » au service d’un clan devient invendable aux français après son témoignage! J Ainsi, Anne Lauvergeon explose l’atomcratie de Sarkozy, alors qu’un risque collectif ne peut servir des intérêts trop particuliers… 

20 minutes, Le Monde, La Tribune, Le Parisien…, les médias reprennent les principaux griefs d’Anne Lauvergeon à l’encontre de la politique nucléaire de Sarkozy. Irresponsable d’envisager de vendre un réacteur nucléaire à Kadhafi jusqu’à l’été 2010, clanique d’avoir voulu favoriser Alstom et la bande à Proglio à la tête d’EDF... Le témoignage d’atomic’anne est acerbe : «Après 2007, il n'y a plus eu de stratégie du tout.. On nous a dit qu'il fallait fusionner avec Alstom, puis vendre T & D, puis attendre le rapport Roussely, puis démanteler Areva au profit d'EDF... Toute stratégie cohérente a disparu au profit du court terme et des intérêts d'un clan. Et des intermédiaires! Je suis passée par l'incrédulité, l'effarement, puis l'indignation...». Il n’y a que le Figaro pour venir à la rescousse de Sarkozy en la matière, « Lauvergeon ferait campagne » selon Valérie Pécresse J

 

Pour ma part, j’ai déjà dit et je pense qu’Anne Lauvergeon sera sans doute la prochaine ministre de l’énergie de François Hollande. Elle est nucléaro-respectée et en faveur des énergies renouvelables, femme compétente reconnue par le sérail, responsable, elle signe avec son livre un engagement pour l’alternance…  

 

Son livre donne du grain à moudre au camp de François Hollande et aux vigilants/opposants au nucléaire. Le Canard Enchaîné du 11 avril nous apprend ainsi qu’à la centrale nucléaire de Paluel, EDF a bricolé un capteur de pression indispensable à l’exploitation en sureté du réacteur en février 2012. Une « bretelle électrique » pour déconnecter/contourner un capteur défaillant crucial à la sûreté, l’Autorité de Sûreté Nucléaire a vu rouge. Elle a du mal à admettre qu’EDF veuille éviter une perte d’exploitation d’un million d’euros par jour en sacrifiant la sécurité d’exploitation avec un bricolage inadmissible. Fâchée, elle a transmise un procès-verbal d’infraction au procureur de Rouen à toute fin utile… La course au profit jusqu’à l’incident/l’explosion, c’est ça le programme de Sarkozy et de sa bande ?

 

 

 

Tag(s) : #France atom’cratique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :